> Accueil > Tous les films > Comedie > La guerre des boutons (2011)
Affiche du film La guerre des boutons (2011)

La guerre des boutons (2011)


Sortie  2011  (1h49)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  France
Voir la bande-annonce
Boxoffice: 1 438 000 spectateurs en 2011
Presse vote ouivote ouivote ouivote nonvote non (3/5)

Acheter La guerre des boutons (2011) sur Amazon.fr

Résumé du film La guerre des boutons (2011)

1960, un village dans le sud de la France. Une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l’intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés. Une guerre sans merci, qui dure depuis des générations. On se bat pour l’honneur et la fidélité et, pour gagner, tous les moyens sont bons. Même, s’il le faut, combattre nu comme un ver, ou pire, accepter l’aide de Lanterne - une fille ! - la nouvelle recrue de la bande, pleine de panache et d’ingéniosité. Mais il n’est pas facile d’être une armée de petits hommes sans se faire attraper par Papa et Maman ! Quand, après la bataille, on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux et des boutons en moins, mieux vaut se faire discret…

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote nonvote non

Télé 7 Jours:
Ce remake fait mouche.

Excessif:
En résulte une série de confrontations hilarantes entre Eric Elmosnino, Alain Chabat et Fred Testot. Brillant.

Le Figaroscope:
Le film, gentiment rétro, est allègre et sympathique.

Paris Match:
Cette comédie familiale devrait plaire à tous les publics, même aux plus petits.

Filmsactu:
Une comédie, certes sans grande surprise, mais assez originale pour captiver le jeune public et s'imposer comme une agréable madeleine de Proust pour les parents.

Le Journal du Dimanche:
Sa version raconte la sauvagerie et la douceur de l'enfance. Ses jeunes héros jouent juste sans pou autant passer pour des singes savants.

Libération:
[Une] honnête comédie pour les petits qui décolle seulement sur la fin.

Metro:
Une belle chronique adolescente, relecture rafraîchissante du roman de Louis Pergaud, même si on peut regretter l'absence d'une véritable intrigue pour tenir le spectateur en haleine pendant 1h45.

La Croix:
Une caméra remuante tente maladroitement de dépoussiérer une réalisation sans relief.

Le Monde:
Cette matinée enfantine, somme toute assez anodine, passerait mieux auprès des spectateurs assez vieux pour se souvenir si le scénario n'accumulait une série d'invraisemblances historiques.

Le Parisien:
On aime : La campagne ensoleillée, une certaine légèreté, la poignée de séquences où souffle un vague vent de liberté. (...) On n'aime pas : La caméra qui a la bougeotte, comme si elle avait peur qu'on s'ennuie.

Télérama:
Yann Samuell ten­te bien deux ou trois écarts (un curé progressiste, une fillette féministe), mais ils paraissent un peu artificiels, comparés à toute cette pesanteur patri­moniale.

Chronic'art.com:
Au lieu de la fronde anar qui portait le livre de 1912 avec ses enfants des campagnes nigauds et contents de l'être, le film et le scénario de Yann Samuell nous livrent un tableau sans surprise d'enfants empaillés dans le folklore sépia des sixties, et nous sert sans conviction une bluette intégrationniste.

Les Inrockuptibles:
En attendant la version Barratier, on se dispensera donc de ce triste opus filmé à la caméra sauteuse, sans doute idéal pour bercer la sieste de grand-papa pendant la projo. Rien à voir.

TéléCinéObs:
Point de bonne soupe ne mijote dans ce vieux pot, juste un brouet sans âme pimenté au marketing.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film La guerre des boutons (2011)

Annonces