> Accueil > Tous les films > Drame > La couleur des sentiments
Affiche du film La couleur des sentiments

La couleur des sentiments


Sortie  2011  (2h26)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  Usa
Voir la bande-annonce
Presse vote ouivote ouivote ouivote nonvote non (3/5)

Acheter La couleur des sentiments sur Amazon.fr

Résumé du film La couleur des sentiments

Dans la petite ville de Jackson, Mississippi, durant les années 60, trois femmes que tout devait opposer vont nouer une incroyable amitié. Elles sont liées par un projet secret qui les met toutes en danger, l’écriture d’un livre qui remet en cause les conventions sociales les plus sensibles de leur époque. De cette alliance improbable va naître une solidarité extraordinaire. À travers leur engagement, chacune va trouver le courage de bouleverser l’ordre établi, et d’affronter tous les habitants de la ville qui refusent le vent du changement...

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote nonvote non

20 Minutes:
La générosité de ce film porté par une galerie d'actrices remarquables [...] va bien au-delà des querelles de clocher pour mettre en avant la vie de femmes extraordinaires confrontées à un racisme ordinaire.

Le Figaroscope:
Une adaptation sensible, sans manichéisme, du best-seller de Kathryn Stockett, dynamisée par une bande d'actrices épatantes.

Paris Match:
Ce beau film aurait pu s'intituler "Autant en emporte le racisme".

Excessif:
Un film par ailleurs très normé et prévisible, plein de couleurs et de bons sentiments. Mais comme il y a peu d'intérêt à bouder un plaisir même facile...

La Croix:
Compresser quelque 500 pages en un film, fût-il de deux heures vingt, était un défi que le réalisateur et scénariste Tate Taylor relève honorablement. (...) En revanche, les personnages (...) perdent leur complexité et leurs aspérités.

Le Journal du Dimanche:
Ce plaidoyer édifiant dépasse les clichés et offre de beaux rôles à des comédiennes dont la cote ne cesse de grimper à Hollywood : la pétillante Emma Stone, l'étonnante Jessica Chastain et Bryce Dallas Howard, méconnaissable en mégère exécrable.

Le Monde:
Il y a là le matériau d'un mélodrame et Tate Taylor, qui réalise ici son premier long métrage, ne se prive pas. Il n'y a pas vraiment de place ici pour la nuance (...).

Metro:
Cette adaptation du best-seller de Kathryn Stockett manque de nuances mais réussit à émouvoir grâce à ses remarquables comédiennes, Emma Stone en tête.

Première:
La résilience est au programme pour le spectateur américain, avec méchantes Blanches (...) et Noires débonnaires.

Télé 7 Jours:
Une louable ambition, portée par une belle interprétation, qui aurait toutefois gagné à mettre davantage en lumière le combat pour les droits civiques.

TéléCinéObs:
En inventant ce personnage de sauveuse blanche qui n'eut pas d'équivalent dans la réalité, le film réécrit l'histoire de la lutte pour les droits civiques. Ça s'appelle du révisionnisme soft et, au minimum, c'est extrêmement maladroit.

Télérama:
Ces voix opprimées, on les entend malheureusement très peu : en racontant combien il est difficile de faire sortir les Noires du silence (...), le film donne la vedette aux Blanches, leurs " geôlières ".

CinemaTeaser:
"La couleur des sentiments" (rien que le titre...) dégouline d'une affection mielleuse qu'un parterre d'actrices complices ne peut faire oublier.

Critikat.com:
(...) le tableau se voulait réjouissant et positif ; il est finalement assez sinistre.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film La couleur des sentiments

Annonces