Affiche du film Gravity

Gravity


Sortie  2013  (1h30)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  Usa
Voir la bande-annonce
Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui (5/5)

Acheter Gravity sur Amazon.fr

Résumé du film Gravity

Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste.

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui

aVoir-aLire.com :
Par Frédéric Mignard
La perfection faite science-fiction ? "Gravity" est sans nul doute une œuvre magnifique, qui consacre le vide comme objet ultime de fascination.

Cahiers du Cinéma :
Par Mathieu Macheret
Le grand spectacle renoue ici avec des notions primitives de distance et de proximité, de coupe impossible et de plénitude du temps, qui ont toujours constitué le substrat du «?réalisme?» de l’expression cinématographique.

CinemaTeaser :
Par Aurélien Allain
Au-delà de sa folle ambition, "Gravity" s'impose surtout comme le portrait inspirant et exaltant d'une femme confrontée à sa mortalité.

Critikat.com :
Par Mathieu Macheret
Le plaisir qui se dégage de la vision de "Gravity" est, d’abord, purement enfantin, c’est-à-dire forain (...).

Ecran Large :
Par Simon Riaux
Un film unique dans l’Histoire du cinéma. Du jamais vu à voir impérativement sur un très, très grand écran. L’expérience sensorielle la plus aboutie jamais filmée. A la sortie, on envie déjà tous ceux qui vont la vivre pour la première fois.

Filmsactu :
Par Jonathan Butin
Intense, sublime, spectaculaire, ingénieux... Si 2013 s'annonçait comme l'année de la SF avec les sorties enchaînées de quelques grosses cylindrées, aucune ne s'est révélée aussi transcendante que "Gravity".

La Croix :
Par Arnaud Schwartz
Un juste équilibre entre réalisme, réflexion et divertissement.

Le Journal du Dimanche :
Par Stéphanie Belpêche
Houston, on a un chef d'œuvre. Préparez-vous à une expérience sensorielle inédite.

Le Monde :
Par Sandrine Marques
Le film le plus spectaculaire qu'il ait été donné de voir sur l'espace.

Le Parisien :
Par Alain Grasset
"Gravity" : 90 minutes de bonheur dans l’espace.

L'Ecran Fantastique :
Par Yann Lebecque
"Gravity" est un film qui parle de la gravité de la vie, de sa valeur, de ce qui la justifie et qui fait que, parfois, on est poussé à abandonner, comme à bout de souffle, en manque d'oxygène (...) Notre coeur bat et notre souffle se suspend, jusqu'à la toute dernière image.

Les Fiches du Cinéma :
Par Michael Ghennam
Mûrement réfléchi, le nouveau film d'Alfonso Cuarón est plus qu'une démonstration technique : un très grand film épuré sur la résilience, où Sandra Bullock trouve son meilleur rôle.

Marianne :
Par Danièle Heymann
(...) la force de "Gravity" est de parler d'aujourd'hui. (...) C'est superbe.

Ouest France :
Par La Rédaction
Ce qui épate (...) c'est la fabuleuse maîtrise de l'image et de ses techniques les plus sophistiquées.

Première :
Par Gérard Delorme
La 3D a rarement été aussi justifiée et Cuarón en repousse les limites avec une virtuosité technique d'autant plus efficace qu'elle se fait totalement oublier.

Studio Ciné Live :
Par Emmanuel Cirodde
Voir le site de Studio Ciné Live.

Télé 7 Jours :
Par Philippe Ross
(...) ce très grand film de SF marque assurément une date dans l'évolution du genre.

TéléCinéObs :
Par Olivier Bonnard
A travers son histoire, Alfonso Cuarón embrasse l’évolution de l’espèce dans sa totalité. Intime et épique, micro et macro, "Gravity", qui fait à la fois de l’homme une fourmi et un géant, est sensuel comme un ballet, froid comme un cauchemar, hypnotique du début à la fin.

TF1 News :
Par Romain Le Vern
La sidération immédiate que provoque "Gravity" est indiscutable (...) On n'a jamais vu ça au cinéma.

Transfuge :
Par Louis Séguin
Hollywood est encore capable d'émerveiller.

Elle :
Par Françoise Delbecq
"Gravity" est un grand film, sa magie repose en grande partie sur l'utilisation de la 3D qui trouve enfin sa justification au cinéma et sur les grandes plages de silence qui rendent la solitude oppressante.

Les Inrockuptibles :
Par Jacky Goldberg
Précédé d’une rumeur dithyrambique, auréolé de son triomphe au box-office, ce survival en apesanteur déçoit.

L'Express :
Par Eric Libiot
Voir le site de L'Express.

L'Humanité :
Par Vincent Ostria
Un incroyable film à suspense, plastiquement parfait, où la personnalité des comédiens compte moins que la résolution de ?leur casse-tête. Une histoire ?de survie sans défaut, sans facilité, mais qui manque un tout petit peu d’épaisseur humaine. ?

Libération :
Par Didier Péron
Blockbuster minimaliste signé du Mexicain Cuarón, nouveau héros d’Hollywood. Le film dessine, à la manière d’un prototype rutilant, une perspective de cinéma immersif, à la 3D élégante et à la bande-son amniotique.

Paris Match :
Par Alain Spira
Ce "survival", qui n’est pas un film de science-fiction, vous délivre des sensations rares, intenses et stressantes. (...) La remarquable Sandra Bullock s’impose comme la véritable star des étoiles.

Positif :
Par Pierre Berthomieu
(...) virtuosité inouïe des plans spatiaux (...) L'aura magique a déserté le cinéma de Cuaron, mais ni le goût du miracle ni celui de l'effet spécial.

Télérama :
Par Louis Guichard
Alfonso Cuarón (...) n'atteint ni la perfection géométrique, l'hermétisme sublime de "2001 : l'Odyssée de l'espace", de Stanley Kubrick, ni le spiritualisme, la lancinante métaphysique de "Solaris", d'Andrei Tarkovski. Rapporté à ces deux références, le scénario de "Gravity" est minuscule.

Charlie Hebdo :
Par Jean-Baptiste Thoret
Qu'on ose invoquer "2001" ou encore "Avatar" pour évoquer cet honnête survival, sorte de croisement entre "Mission to mars de De Palma (...) et The Descent, produit, sinon de la consternation, en tout cas de la stupéfaction.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film Gravity