Affiche du film Rengaine

Rengaine


Sortie  2012  (1h15)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  France
Voir la bande-annonce
Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote non (4/5)

Acheter Rengaine sur Amazon.fr

Résumé du film Rengaine

Paris, aujourd'hui. Dorcy, jeune Noir chrétien, veut épouser Sabrina, une jeune Maghrébine. Cela serait si simple si Sabrina n'avait pas quarante frères et que ce mariage plein d'insouciance ne venait cristalliser un tabou encore bien ancré dans les mentalités de ces deux communautés : pas de mariage entre Noirs et Arabes. Slimane le grand frère, gardien des traditions, va s'opposer par tous les moyens à cette union...

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote non



Le Figaroscope:
Un "Roméo et Juliette" "black et beur" d'aujourd'hui qui dénonce le racisme et les préjugés entre les communautés noires et arabes. Un film coup de poing, puissant, traversé par la rage, l'émotion mais aussi l'humour. Une réussite.

Le Parisien:
Le réalisateur a eu l'intelligence d'abreuver d'un humour fou son drame ethnico-romantique. "Rengaine" ? On ne s'en lasse pas.

Les Inrockuptibles:
Du cinéma-guérilla fougueux et inventif.

Metro:
Comme sur un ring de boxe, sa grande passion, Djaïdani balance des swings de caméra et des uppercuts de vérité.

TéléCinéObs:
Cette fable sur l'intolérance ordinaire déploie une mise en scène qui se met au service de ses protagonistes, ceux-ci étant campés par des interprètes épatants bien que peu connus, à commencer par Stéphane Soo Mongo.

Transfuge:
Le ton est sobre, percutant, résonne d'une sincérité peu commune. Surtout, Rachid Djaïdani fait exister ses acteurs, leur confère une présence brute.

Critikat.com:
Ce qui semble intéresser Rachid Djaïdani est de filmer des êtres mis en situation – en l'occurrence, celle du rejet d'un mariage entre chrétien et musulman (...) Comment l'on gravite autour de cette donne-là. Peu importe au fond les causes et les raisons de ce qui anime les personnages, ce qui compte est de faire apparaître à l'écran les manifestations de leur monde intérieur.

Le Journal du Dimanche:
Rachid Djaïdani signe un "petit" film de 1h15, percutant et libre, qui en dit cent fois plus que beaucoup d'autres sur l'amour, l'hypocrisie, les préjugés, le racisme qui séparent les communautés jusqu'à la haine.

Le Monde:
(...) ce film ténu, enlevé à l'énergie, force le respect dans sa manière à la fois résolue et éperdue d'aller à la rencontre de lui-même.

Le Nouvel Observateur:
"Rengaine" n'est pas seulement explosif, il assemble les pièces du puzzle que pour commencer il a lui-même isolées.

L'Express:
Ce qui frappe et tient au corps, ici, c'est la soif de cinéma de son auteur, Rachid Djaïdani (...) toujours avec l'envie de servir le propos plutôt que de l'illustrer platement.

Libération:
"Rengaine" est un bon film du moment.

Télérama:
(...) nous voilà immergés dans la violence du réel. Une heure quinze d'énergie, de tchatche, d'instantanés brûlants.

Cahiers du Cinéma:
Le film déjoue (presque) toutes les craintes et témoigne d'une vraie envie de jeu et de cinéma qui défie les ingratitudes inhérentes à ses conditions de fabrication.

La Croix:
Spontané et sincère, drôle et rempli d'énergie, le film souffre de maladresses. Mais la rengaine (" pas de mariage entre Noirs et Arabes " ), accablante, montre l'absurdité du rejet et cache d'autres amours que la tradition rend impossibles.

Les Fiches du Cinéma:
"Rengaine" pointe les tensions inter-communautaires par le biais des a priori sociaux. La dénonciation est d'une grande maladresse, mais le récit ménage, grâce à ses comédiens, des séquences savoureuses.

Première:
Le constat que Rachid Djaïdani dresse serait franchement déprimant si le film n'était pas porté de bout en bout par un humour renversant, un culot monstre et une énergie sidérante.

Chronic'art.com:
Le record des neuf ans de tournage se retrouve à jouer contre le film, au lieu de justifier l'intérêt qu'on lui porte : neuf ans, c'est long pour une fable à message.

Ouest France:
(...) du bon sentiment dans ce plaidoyer pour la tolérance et la liberté qui ressemble à un catalogue des situations les plus stéréotypées.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film Rengaine

Annonces