Affiche du film Avatar

Avatar


Sortie  2009  (2h41)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  Usa
Voir la bande-annonce
Boxoffice: 14 638 741 spectateurs en 2009
Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui (5/5)

Acheter Avatar sur Amazon.fr

Résumé du film Avatar

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des '' pilotes '' humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui

Charlie Hebdo:
Pourtant, ce qui rend Avatar si troublant, et finalement si impressionnant, tient dans la parfaite coexistence visuelle que Cameron et ses magiciens du disque dur ont su établir entre les Na'vis (...) et les humains. À tel point que l'humanité irrigue à merveille ces êtres de synthèse, tandis que le machinisme, le programme et la folie technologique déréalisent les humains.

Chronic'art.com:
James Cameron vient bien de réaliser l'aggiornamento d'un certain cinéma mutant, la synthèse terminale de l'esthétique numérique et du cinéma classique.

Excessif:
Plus d'une décennie d'écriture et de recherches (...) aboutissent au final à un récit d'une évidence dont on fait les mythes, à une histoire d'amour dont la pureté va faire quadrupler votre coeur et à un film d'aventures trépidant qui va vous faire dévorer votre fauteuil.

Filmsactu:
Avatar est un fantasme de cinéma, de science-fiction, de film d'action, de film d'aventure, de personnages et d'idéologie. Un film immense dont l'incroyable révolution technologique n'est que la cerise sur le gâteau. C'est juste du grand cinéma.

Le Figaroscope:
Son Avatar est un merveilleux jouet (...) Le tout au service d'un space opera décoiffant qui pourrait ringardiser Star Wars.

Le Journal du Dimanche:
James Cameron est définitivement un grand conteur et Avatar, un film fabuleux au propre comme au figuré.

Le Nouvel Observateur:
En 2 heures 41 minutes, force est de constater que Cameron a gagné : avec les lunettes polarisantes (...), le film est grandiose, une sorte de barnum en très haute définition.

Le Parisien:
Avatar marche sur la longueur 2 h 41 qui filent comme le vent , impose comme par magie sa beauté irréelle, sa faune et sa flore extraordinaires, sa 3 D tout en profondeur de champ. (...) La seule erreur, ce serait d'attendre le DVD, car Avatar est une expérience à vivre en salles.

L'Ecran Fantastique:
Avatar est une oeuvre somptueuse et enivrante qui prolonge et décuple toutes les thématiques chères à James Cameron sous des atours extrêmement spectaculaires.

Libération:
L'objectif principal de Cameron pour Avatar est de faire la démonstration que ce cinéma en salles et à grand spectacle a encore des choses à dire et à prouver pour ce siècle.

Mad Movies:
Une création exceptionnelle, un grand spectacle au coeur pur (...)

Mad Movies:
SPECIAL EDITION: Le futur du cinéma revient faire un tour dans les salles, et en 3D. Alors allez le voir. Ou bien continuez à vivre dans le passé.

Paris Match:
Avatar est une immersion totale de deux heures quarante et une en 3D dans un univers incroyable (...). Un fabuleux conte d'effets !

Positif:
Le nouveau film de James Cameron provoque chez le cinéphile un émerveillement digne de ses premières découvertes de films d'aventures ou de science-fiction.

Première:
Avatar est un bijou de cinéma.

Télé 7 Jours:
(...) James Cameron pose un nouveau jalon dans l'histoire du cinéma avec cette épopée fantastique (...)

Elle:
c'est spec-ta-cu-laire !(...) Plantes, animaux, chutes d'eau... tout est splendide. En ce qui concerne l'intrigue, c'est un peu moins original.

Le Monde:
La qualité des images venues de la planète Pandora (...) est plus que saisissante, envoûtante. (...) Ce qui se passe sur Pandora, en revanche, est un peu moins intéressant.

Les Inrockuptibles:
Le film n'est pas exactement le choc visuel annoncé. (...) Mais si malgré tout,(...) il passionne, c'est plutôt grâce aux fondamentaux de l'art de Cameron : la maîtrise du récit, (...) la permanence d'une vision du monde, de l'homme et de ses expériences, qui (...) ne manque ni de puissance ni d'ampleur.

Metro:
(...) avec son respect quasi religieux de l'environnement, son rejet des corporations malveillantes et son plaidoyer vibrant pour l'amour entre les peuples, Avatar est l'un de ces rares blockbusters dont on sent encore battre le coeur.

Télérama:
POUR - des images de combats aériens et terrestres aussi inédites qu'impressionnantes, sans que Cameron ne cède à une surenchère de la violence. Il laisse le champ libre à pas mal d'interprétations dans cet univers à l'imaginaire foisonnant.

Cahiers du Cinéma:
A cette néoréalité, Cameron donne un puissant élan vital, une vigueur juvénile assez inouïe (...). Pas certain qu'on trouve cela toujours très beau (depuis Titanic, le kitsch est, chez Cameron, une pente dangereuse), mais au fond, c'est secondaire.

La Croix:
Souvent utilisé d'une manière un peu outrée (...) le relief trouve ici une utilisation plus riche et plus subtile.

L'Humanité:
Belle idée qui ne produit pas grand-chose. Cameron enfonce des portes ouvertes avec sa réflexion sur la nature. Un Apocalypse now écolo, distrayant mais simpliste.

Marianne:
Un film en 3D pour le plaisir des effets spéciaux. Quant au reste... (...) L'imagination visuelle la plus innovante au service d'un scénario sans audace qui décline des figures imposées.

TéléCinéObs:
Avatar est au cinéma ce que Jean-Michel Jarre est à la musique : un spectacle colossal, superbe, ébouriffant. Est-ce suffisant ?

Télérama:
CONTRE - au coeur de cette interminable transposition westernienne (Les Cheyennes au fin fond de l'espace), la morale pro-Indiens prendra la forme d'un gros gloubiboulga écolo et d'une exaltation panthéiste crypto-miyazakienne.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film Avatar

Annonces